Laboratoire d'innovation
des Hôpitaux universitaires de Strasbourg

Les Hôpitaux Universitaires de Strasbourg
chargement en cours...

Consultations

6 janvier - 24 février 2014

Les consultations pédiatriques médicales et chirurgicales

Workshop à l'Hôpital de Hautepierre

A l'occasion d'un workshop immersif, huit étudiants du DSAA in situ Lab ont étudié les consultations pédiatriques médicales et chirurgicales de l'hôpital de Hautepierre. Il s'agit de : Aurélia Berauer, Timothée Concaret, Cléo Cosnier, Lucile Geaffrai-Deroisne, Alexia Hertrich, Maëlys Mangin, Nicolas Mérigout et de Marie Slaghuis

D’abord divisés en deux groupes de quatre étudiants, l’une des équipes a questionné l'ensemble du personnel travaillant dans le service afin de mieux comprendre leurs besoins et le fonctionnement du service et l’autre équipe s’est attachée à questionner et discuter avec les patients et accompagnants. Ces rencontres a pu être facilité par des "outils brise-glace" que vous pourrez découvrir dans le document ci-contre Panorama des outils brise-glace.

Une fois la phase d’analyses et de questionnements auprès des usagers terminée, les étudiants ont été réuni afin de réfléchir sur un projet global et prospectif. Ils ont ainsi travaillé sur des terrains de travail très liés pour envisager plusieurs degrés temporels de réponses.

Dans un premier temps, les patients s'inscrivent à l'accueil. Il s'agit dans ce service de consultations pédiatriques, de bébés, enfants ou adolescents accompagnés d'un ou de leur deux parents. Après avoir parfois déjà dû patienter, ils sont dirigés vers l'une des deux ailes du service (l'une médicale, l'autre chirurgicale). Ils attendent pour une première phase de soin (pesée de l'enfant et mesure), puis attendent de nouveau avant la consultation proprement dite. Après avoir vu le médecin, les patients retournent à l'accueil afin de régler leur consultation et pour prendre un rendez-vous ultérieur si nécessaire.

Les étudiants se sont intéressés aux besoins de repères dans l'espace et dans le temps. En effet, cette absence de repères déstabilise les parents et au travers d'eux, l'enfant. Parallèlement, les étudiants ont porté une attention particulière aux enfants atteints de maladies chroniques qui sont amenés à revenir régulièrement dans le service. Il leur a semblé essentiel de travailler sur le lien immatériel entre la maison et l'hôpital au travers de plusieurs propositions singulières comme la poupée pédagogique, la trousse "kit traitement" ou le compagnon sorte de carnet de voyage dans la maladie.

chargement en cours...

projets associés